Distributeur par nature
Distributeur par nature
Accueil > Nos engagements > Bilan carbone

Bilan carbone

Nous avons souhaité réaliser notre Bilan Carbone, en lien avec un cabinet de consultants agréé par l’ADEME.
Cette démarche volontaire a été entreprise avec pour objectif de renforcer notre engagement dans le Développement Durable, et dans le souci de concrétiser notre évolution vers une entreprise responsable de ses impacts. Le Bilan Carbone était également le moyen pour nous de valider le lancement d’actions d’optimisation de notre activité déjà amorcées, mais aussi d’ouvrir de nouvelles pistes de travail pour notre développement futur.
 
A l’issu de l’exploitation des résultats fournis par le cabinet de consultants, et conformément au principe de transparence de la Responsabilité Sociétale, nous tenons à communiquer sur cette analyse ainsi que sur les actions déjà lancées ou envisagées pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

 
Résultats du Bilan Carbone Global

Les émissions de CO2 dues à notre activité pendant l’année 2011 ont été détaillées par poste, permettant d’identifier ensuite les secteurs sur lesquels nous devrons agir en priorité.




Les résultats globaux du Bilan Carbone reflètent logiquement les secteurs industriels au cœur de notre activité : l’industrie chimique et la distribution.

En effet, les trois postes « achats de matières premières», « fret » et « achats d’emballages » représentent 97% de nos émissions totales.
 
Sur le bilan global, les achats de matières premières pèsent pour 87% des émissions de CO2, impact dû notamment à la consommation d’énergie et aux rejets dans l’atmosphère lors des transformations chimiques servant à fabriquer les produits que nous distribuons. Ce résultat illustre d’ailleurs le fort enjeu représenté par l’industrie chimique à l’échelle mondiale en termes d’émissions de gaz à effet de serre.

En tant que distributeur, AMI a cependant peu de moyens d’action concernant ce poste, qui engage davantage nos fournisseurs et leurs politiques de Développement Durable ainsi que l’évolution sur le long terme de la chimie verte. Notre action consistera à effectuer une veille technique pour suivre l’évolution de la chimie verte et des produits de nos partenaires.
Nous nous sommes donc focalisé sur les autres postes, moins émetteurs mais pour lesquels nous disposons de leviers d’action concrets.


Résultats du Bilan Carbone sans les Achats Matières

(*) Achats sauf matières premières et emballages : services, prestations, fournitures de bureau, etc.

Compte-tenu de ces résultats, les postes sur lesquels porteront en priorité nos efforts de réduction sont :
  • Les transports de marchandises (66% du bilan sans achats matières)
  • Les achats d’emballages (15% du bilan sans achats matières)
  • Les déplacements : professionnels, trajets domicile-travail des salariés, visiteurs sur site (7% du bilan sans achats matières)

Remarque : Bien que le poste « Immobilisations » représente environ la même part d’émission que les déplacements, la marge de réduction est très faible, et nous préférons placer nos efforts en priorité sur les secteurs pour lesquels nous avons de réels leviers d’action.

 
Détail du plan d’action envisagé par poste d’émission


Fret :

  • Travail sur le groupement des commandes fournisseurs et clients
  • Favoriser les livraisons clients par palettes complètes pour optimiser le chargement des camions
  • Incitation tarifaire à commander plus d’une tonne
  • Sensibilisation et travail autour de la charte CO2 avec nos transporteurs
  • Evaluation Développement Durable de nos transporteurs

Remarque : Le poste « Transports » représente un enjeu stratégique pour AMI de par la nature de notre activité principale : la distribution. Les résultats du Bilan Carbone mettent l’accent sur l’importance d’adapter notre organisation dans le futur pour faire face aux problématiques économiques et environnementales que sont :
- L’augmentation des coûts de transports avec celle des prix du carburant (dépendance aux énergies fossiles)
- L’impact général du secteur des transports en termes d’émissions de gaz à effet de serre 

Achats d’emballages :  
  • Remplacement d’une partie de nos fûts métalliques / PE par des fûts krafts
  • Achat d’emballages rénovés ou reconstruits
Remarque : En prenant en compte uniquement le changement de matière, le remplacement des fûts métalliques par des fûts kraft reviendrait à économiser 20% d’émissions de CO2. Si la même opération est effectuée pour l’ensemble des fûts, le gain maximal passe à 40% de réduction des émissions sur ce poste. Ces chiffres sont cependant à pondérer en prenant en compte le fait que les produits soumis à l’ADR ne pourront pas être transportés dans des fûts kraft. Et que les filières de valorisation en place sont, pour le moment, moins performantes que celles existant pour les fûts métalliques et plastiques (technologie encore récente).

Déplacements :
 
          Mise en place d’un équipement de visioconférence
          Ajout du critère « rejets de CO2 » dans le choix de nos véhicules de société
 
RSPO Maitrise Ecocert Bilan Carbone Responsible Care ECOPASS